Sainte Catherine de Sienne par Lin Gualino

J’ai découvert dernièrement dans une église cette statue religieuse en plâtre assez inhabituelle, posée dans un coin entre une Vierge de Pitié et un Enfant Jésus de Prague tout à fait « saint-sulpiciens ». Elle est signée Gualino : sans doute Lin Gualino, un sculpteur actif dans la première moitié du XXe siècle.

Durant l’entre-deux-guerres, plusieurs groupes d’artistes se sont formés avec l’objectif de « remédier à la décadence où était tombé l’art chrétien ». Lin Gualino a fait partie d’au moins deux de ces groupes : celui des Artisans de l’Autel, puis celui de l’Arche, auquel appartenaient aussi Fernand Py, Henri Charlier, Valentine Reyre ou encore Maurice Storez.

Cette représentation de Sainte Catherine de Sienne, qu’on reconnaît au livre, au lys et aux stigmates sur ses mains, est inspirée par l’art de la première Renaissance italienne, en particulier l’école siennoise :

Sainte Catherine de Sienne par Andrea Vanni, début du XVe siècle

Sainte Catherine de Sienne par Sano di Pietro, début du XVe siècle

Malheureusement, un repeint grossier défigure la sculpture et en altère profondément le sens, prêtant à la sainte un manteau bleu qui l’assimile à la Vierge Marie, au lieu du manteau noir des dominicaines. Il est d’ailleurs probable que cette sculpture n’ait pas été conçue par Gualino pour être polychromée, les sculpteurs de cette période préférant le matériau brut ou éventuellement un badigeon « ton pierre ».

Peu connu, Lin Gualino a réalisé notamment plusieurs sculptures pour l’église Sainte-Germaine de Cachan, comme cette superbe Notre-Dame de Lourdes qui rappelle les statues colonnes médiévales :

Notre-Dame de Lourdes par Lin Gualino, première moitié du XXe siècle

Parmi les sculptures qui lui sont attribuées, plusieurs sont en plâtre comme Sainte Catherine de Sienne, il est donc possible que certains modèles de Gualino aient fait l’objet d’édition. Les sculpteurs de l’entre-deux-guerres ont pour certains activement collaboré avec les éditeurs d’objets d’art religieux, renouvelant le répertoire de la statuaire saint-sulpicienne.

Sources des images : Peintures de Sainte Catherine de Sienne : Wikipédia ; sculpture de Notre-Dame de Lourdes : base Palissy.

Citer ce billet : Pauline Carminati, « Sainte Catherine de Sienne par Lin Gualino », Raffl & Cie [en ligne], 06/05/2017. URL : http://raffl.hypotheses.org/722, consulté le 23/11/2017.